Dictature et Théocratie en Iran

velayat-e faqih, Méditerranéennes and Us

Dictature et Théocratie en Iran se résument en Velayat-e faqih. Les champs des libertés sont encore plus restreints que dans la dictature séculaire.

Cette caricature de Giris, 1904, a plus de cent ans, mais convient parfaitement au despotisme Islamique de l’Iran actuel.

Dessin de Giris, 1904, in: p. 121, A bas la calotte : la caricature anticléricale et la séparation des églises et de l’État / Guillaume Doizy, Jean-Bernard Lalaux, Paris, 2005.

L’anticléricalisme et la laïcité, en Iran, devrait dénoncer les dogmes omniprésents de l’Islam (la Sharia) et son application par l’État. Il est temps, pour nous les Iraniens, de s’intéresser aux combats menés dès les 19e et 20e siècles en Europe contre le clergé. Nous, les Iraniens, sommes-nous suffisamment matures pour penser librement et objectivement?

Voici quelques extraits de «Carnets d’Iran», publié en 2010. Depuis, l’Iran a un nouveau président Hassan Rouhani, sorti de la poche du Guide Suprême, Ali Khamenei, mais les principes fondamentaux de la dictature sont restés les mêmes:

  • Ce qui compte dans la politique de la République Islamique, c’est le principe de velayat-e faqih, la somme de Dictature et Théocratie. Le velayat-e faqih est une tyrannie de droit divin, une copie déviante de la monarchie absolue. Les douze imams des Chiites se succédaient de père en fils. L’avenir nous dira quand la fonction de Guide Suprême se transmettra de père en fils et que le velayat-e faqih renoncera à la fonction de président alibi.
  • Dans la dictature théocratique, les limites d’apprentissage et de pensée sont nettement plus restreintes que dans la dictature séculaire.
  • Pour beaucoup d’ayatollahs et de cagots musulmans, la négation de l’histoire est un devoir. Ce qui existait avant l’ère de l’Islam n’est que du paganisme et de l’idolâtrie. Ce qui est en dehors de la domination de l’Islam Véritable est impur et hérétique. Cette négation fait que les manuels d’histoire de la République Islamique sont une insulte à l’intelligence. Des textes grossiers écrits par des bigots bornés ; de la propagande crasse. Actuellement, l’enseignement de l’histoire en Iran n’est qu’un recueil de la morale islamique conçu par des âkhonds, dans la ligne de l’Imam Khomeini.

Iran une Dictature Nucléaire

Imprimer

Print Friendly, PDF & Email

Changer de langue

Lisez également les articles publiés dans English ou farsi. Ils ne sont pas les messages traduits de l’anglais.

Previous Posts

Albertine Ahmadi

Je suis née et j'ai grandi dans une province iranienne. Je me demande si la mentalité iranienne saisit les principes de base de la démocratie.

Une information et un avertissement:

Le journalisme censuré iranien n'a aucun respect pour ses propres articles publiés. Ils sont supprimés des sites Web et le lien vers les messages est ensuite rompu dans nos écrits. Nous ne remédierons pas au lien brisé. Nous les conservons comme symboles de censure, de propagande et de négligence.